Passer au contenu principal

Thys, Albert

 Personne

Dates

  • Existence: 1849 - 1915

Biographie

Albert Thys est né à Dalhem-lez-Visé (Belgique), le 28 novembre 1849. Entré à l’École Militaire en 1868, il en ressort deux ans plus tard avec le grade de sous-lieutenant. Quelques années plus tard, il étudie à l’École de guerre et obtient son brevet d’état-major en 1876. La même année, il est attaché à la Maison militaire de Léopold II en tant que secrétaire pour les affaires coloniales au cabinet du roi. Il est également adjoint de Strauch, président du Comité d'Etudes du Haut-Congo. Il se trouve donc aux premières loges pour participer à la formation de la politique coloniale de Léopold II. En 1879, il est nommé officier d'ordonnance du roi. Il prend une part active à l'organisation de plusieurs expéditions de l’AIA, dont celle de Stanley. En 1885, alors que l’ÉIC vient d’être fondé, il s’intéresse aux problèmes des transports entre Matadi et Léopoldville et en vient à créer la Compagnie du Congo pour le Commerce et l'Industrie (CCCI) afin de construire le chemin de fer des Cataractes. C’est en 1887 qu’il débarque pour la première fois au Congo. Il y procède à la reconnaissance de la région pour déterminer le meilleur tracé possible pour la ligne de chemin de fer. Les travaux commencent mais les investissements à réaliser sont énormes. Thys s’improvise conférencier pour susciter l’intérêt de ses compatriotes pour son projet. Enfin, en juillet 1898, l’inauguration officielle de la ligne a lieu au Pool. De 1887 à 1889, Albert Thys réalise pas moins de neuf voyages au Congo pour superviser les travaux et gérer ses affaires coloniales. Fondateur de la CCCI, il est essentiellement préoccupé de la mise en valeur économique de l’ÉIC. Il est ainsi à l’origine de la création de plusieurs filliales de la CCI, telles que la SAB, la Compagnie des magasins généraux, la Compagnie des produits, la Compagnie du Katanga,… En 1889, il exerce la direction ad interim du département de l'Intérieur de l'Etat indépendant du Congo. Il participe à la fondation du Cercle africain en 1890, et en devient le premier président. À partir de 1899, il concentre ses activités au siège de l’ÉIC puis du Congo belge, et se consacre au développement des sociétés coloniales dont il est le directeur général. En 1912, il effectue son dixième et ultime voyage en Afrique. Il décède le 10 février 1915 à Bruxelles (Belgique).
Sources : ANCIAUX L., « Thys (Albert-Jean-Baptiste-Joseph), in : Biographie coloniale belge, t.IV, Bruxelles, Académie royale des sciences coloniales, 1955, col.875-881 ; JANSSENS E. et CATEAUX A., Les Belges au Congo. Notices biographiques, t.I, Anvers 1908, p. 717-746 ; Bulletin de l’Association des vétérans coloniaux, juillet 1948, p. 3-4.

Trouvé dans 13 Collections et/ou documents:

Acte de souscription n° 86 de la Compagnie du Congo pour le Commerce et l'Industrie, masse: 1887 janv.

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.28
Présentation du contenu Souscription de Théophile Wahis à une action de 500 francs
Dates: Majeure partie des documents trouvés en 1887 janv.

Coupures de presse relatives à l'affaire Becker-Valcke (juin 1891), masse: 1891 juin

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.209
Présentation du contenu 70.20.38 : « L'affaire Becker ». Incident lors de l'audience du conseil d'enquête : Louis Valcke accuse Jérôme Becker d'avoir tenté d'assassiner le capitaine Ramaeckers à Karema. Plainte de Becker à l'autorité militaire ; 70.20.39 : « Affaire Becker-Valcke ». Becker est accusé par Valcke de tentative d'assassinat sur le capitaine Ramaeckers. En 1882, Becker aurait tiré à bout portant sur Ramaeckers, sans le toucher. Strauch et Cambier étaient au courant. Les faits figurent dans les archives du...
Dates: Majeure partie des documents trouvés en 1891 juin

Fonds Thys, Albert

 Fonds
Identifiant: HA.01.0171
Présentation du contenu Correspondance Léopold II-Thys (1882-1903) : Notes internes, instructions, comptes- rendus, etc. et copies dactylographiées de la correspondance entre Léopold II et Thys sur des questions et suggestions d'établissements de postes, l'organisation et le financement du chemin de fer et du recrutement des hommes, la question de l'emprunt d'Etat et du projet de donation de l'Etat indépendant du Congo à la Belgique, la déclaration concernant le partage de l'Ubangi entre l'ÉIC et la France, les mines...
Dates: Majeure partie des documents trouvés entre 1877 - 1918

Lettre entrante de Léopold II, masse: 1892 nov.

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.213
Présentation du contenu Le roi doit rencontrer Wahis au Palais de Bruxelles, avant qu'il ne parle à Thys. Envoi à Wahis de la minute d'une lettre officiëlle à écrire pour solliciter l'achat d'un domaine. Le baron C. Goffinet a les instructions du souverain pour l'acte d'achat du domaine du Lac Léopold II. Wahis peut terminer l'affaire avec lui.
Dates: Majeure partie des documents trouvés en 1892 nov.

Lettre entrante d'Edmond Van Eetvelde, masse: 1893 juin

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.253
Présentation du contenu Rester en bons termes avec Thys et ses sociétés, en veillant à ce que chacun reste dans sa sphère. Procurer à Thys l'Hirondelle s'il le désire. Il n'a pas été entretenu par le gouvernement au sujet du problème français. Réquisition de vapeurs hollandais en cas de besoin. Préparer l'exposition d'Anvers. Vives réactions des Français contre les agents belges de l'Ubangi. Quelle sera l'attitide des Anglais en apprenant l'occupation de Wadelaï?
Dates: Majeure partie des documents trouvés en 1893 juin

Minute d'un rapport à Camille Janssen, masse: [1892 juill.]

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.124
Présentation du contenu Arrivée de Fuchs à Boma le 20 du mois (juillet 1892). Retour de Wahis postposé à cause de la conjoncture aux Falls. Imprudence de Hodister laissant sur le Haut-Lomani trois postes insuffisamment protégés (Yanga, Bana, Kisailu, Faki), créant une situation dangereuse pour les capitaux engagés par les actionnaires. Mesures à prendre contre les Arabes : incorporer le "Ville de Bruges" et le "Délivrance" dans la flotte de steamers et fonder un poste important sur le Haut-Lomani. En cas d'expédition...
Dates: Majeure partie des documents trouvés en [1892 juill.]

Minute d'un rapport à Edmond van Eetvelde, masse: [1892 juill.]

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.123
Présentation du contenu Attente impatiente de Fuchs afin de pouvoir fixer la date du retour en Europe. Le capitaine Thys enmène trois ingénieurs avec lui. Il est parti à Matadi pour prendre la direction des travaux du chemin de fer. Wahis lui reproche le gaspillage que l'on fait dans ses sociétés et qui les ont mises en mauvaise posture. Hostilité des indigènes dans le Kwango. Lerman ferait bien de montrer sa valeur. On peut compter sur Gorin qui accompagne Grenfell. Eloge de Bolle, ff de directeur des finances et de...
Dates: Majeure partie des documents trouvés en [1892 juill.]

Minute d'un rapport à Edmond van Eetvelde, masse: [1892 août]

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.125
Présentation du contenu Présence de Fivé aux Falls où la situation semble calme. Retour probable de Wahis en Belgique vers le mois septembre. Moharra tente d'unir les Arabes. Dans une lettre envoyée à Thys quelques jours avant sa mort, Hodister écrit, il se rendait seul chez le chef pour lui parler. Van Kerckhoven accuse Hodister d'avoir trompé ses actionnaires. Wahis souligne la concession importante faite par Thys pour les terrains de Boma et de Matadi, ainsi que sa grande énergie dans les affaires du chemin de fer...
Dates: Majeure partie des documents trouvés en [1892 août]

Minute d'une lettre sortante à Edmond van Eetvelde, masse: 1892 mai

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.102
Présentation du contenu Nomination de Wahis au titre de chevalier de l'Etoile Africaine (il est le premier à récevoir cette distinction). Bonne impression au sujet de Balat et Leroi. Le capitain Balat commandera l'Ubangi. Discrédit de Le Marinel qui a pris une mesure arbitraire vis-à-vis des commerçants de Zongo, Banzyville et Yakoma, alors qu'il était assuré de posséder l'ivoire de Bangasso. Heyn rapporte que Le Marinel a fait entourer de ses soldats la factorerie de Yakoma pour empêcher les indigènes d'y apporter de...
Dates: Majeure partie des documents trouvés en 1892 mai

Minute d'une lettre sortante à l'administrateur délégué, Albert Thys, 1892

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.224
Présentation du contenu Autorisation de fonder des factoreries dans l'Itimbiri. Réponse à la demande concernant l'achat libre de caoutchouc indigène dans les factoreries de Yambinga, Mobeka, Gongo sur Doua, Zongo, Mokoanghay, Banziville, Likini, Yakoma et Bangasso, en rapport avec le décret du 30/10/1892. Autorisation refusée dans les cas de Gingo sur Doua et Likini, le bassin de la Mongalla étant déjà concédé: partage par moitié entre l'Etat et la société des bénéfices résultant des récoltes d'ivoire et de caoutcouc...
Dates: 1892

Minute d'une lettre sortante à l'administrateur délégué, Albert Thys, 1892

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.226
Présentation du contenu Les bénéfices résultant des récoltes d'ivoire ou de caoutchouc fournis par le Sultan Bangasso seront partagés par moitié entre l'Etat et la Société jusqu'au 01/07/1900 sauf interruption de la convention entre le sultan et l'Etat. L'Etat se réserve le droit de faire récolter les produits par ses agents dans les établissements de Bangasso et de Yakoma, en cas de besoin, afin de garder le contrôle du sultan des Sakarras.
Dates: 1892

Note entrante de Léopold II , masse: 1892 nov.

 Pièce
Identifiant: HA.01.0202.212
Présentation du contenu Wahis parlera à Thys après avoir soumis ses conclusions à l'approbation du roi.
Dates: Majeure partie des documents trouvés en 1892 nov.