Passer au contenu principal

Cabinet du roi Léopold II

 Personne morale

Dates

  • Existence: 1865 - 1908

Historique

Le Cabinet du roi effectuait la liaison entre le souverain et le gouvernement. En d’autres termes, celui-ci était compétent pour les affaires politiques et administratives. Il s’occupait aussi d’affaires non politiques. Jusqu’en 1924, ces questions étaient examinées par le service « Secrétariat des Ordres du roi ». Le Cabinet gérait également les demandes de parrainage et l’attribution du titre « royal » pour les sociétés. Le chef de cabinet était assisté dans l’exécution de ses tâches par une multitude de collaborateurs dont le chef de cabinet adjoint et l’archiviste. Le Cabinet du roi Léopold II s’occupait aussi des affaires militaires.La gestion des archives du Cabinet du roi Léopold II a connu une histoire mouvementée ; situation qui se trouve à l’origine de l’existence de plusieurs « fonds » et instruments de recherche. Un cadre de classement synoptique et des explications sur les archives sont disponibles dans la publication suivante : Dujardin V., Rosoux V. et de Wilde T., Léopold II. Entre génie et gêne. Politique étrangère et colonisation, Bruxelles, Racine, 2009.
Sources : Dujardin V., Rosoux V. et de Wilde T., Léopold II. Entre génie et gêne. Politique étrangère et colonisation, Bruxelles, Racine, 2009 / Dujardin V., Rosoux V. et de Wilde T., Leopold II. Ongegeneerd genie ? Buitenlandse politiek en kolonisatie, Tielt, Lannoo, 2009 ; Janssens G., « Le Chef de l’État », dans Van den Eeckhout P. et Vanthemsche G. (dir.), Sources pour l’étude de la Belgique contemporaine, 19e-21e siècle, Bruxelles, Commission royale d’Histoire, 2017, p. 303-325 ; Molitor A., La fonction royale en Belgique, Bruxelles, Éditions du Centre de recherche et d’information sociopolitiques, 1979, p. 129-135 ; Stengers J., De koningen der Belgen. Van Leopold I tot Albert II, Louvain, Davidsfonds, 199 ; Belgique, Congo, Rwanda et Burundi : Guide des sources de l’histoire de la colonisation (19e-20e siècle): Vers un patrimoine mieux partagé ! , Pierre-Alain Tallier, Marie Van Eeckenrode, and Patricia Van Schuylenbergh(ed.), Turnhout, Brepols Publishers, 2021, p. 146.