Passer au contenu principal

Cabra, Alphonse (François Édouard)

 Personne

Dates

  • Existence: 1862 - 1932

Biographie

Alphonse Cabra nait à Chièvres (Belgique), le 30 juillet 1862. Nommé sous-lieutenant en 1882, il entre à l’école de guerre en 1887 et en sort lieutenant de corps d’État-major en 1890. Il devient ensuite aide de camp du lieutenant général chevalier Marchal. En 1896, Léopold II le charge d’une mission scientifique dans le Mayumbe (Bas-Congo) pour reconnaître la région et relever des coordonnées géographiques. À l’issue de cette mission de sept mois, Cabra est désigné Commissaire du Roi-souverain pour le tracé des frontières congo-portugaises du côté de l’Enclave de Cabinda, tâche à laquelle il s’attelle de 1897 à 1900. Alors qu’il vient de rentrer à Boma au printemps 1900, la révolte de la garnison du fort de Shinkakasa éclate en avril 1900. Avec le capitaine-commandant Sillye, il poursuit les mutins qui sont définitivement vaincus le 3 mai lors du combat de la Luala. Il rentre ensuite en Europe. En juillet 1901 il retourne en Afrique comme Commissaire du Roi-Souverain, chargé de délimiter le parallèle de Noki au Kwango pour le tracé de la frontière congo-portugaise. Ce premier séjour est de courte durée mais il revient en mai 1902 pour achever le travail avec ses collègues portugais. Alphonse Cabra rentre en Europe en novembre 1902. Dès mai 1903 il revient au Congo pour représenter l’ÉIC dans la commission mixte chargée de tracer la frontière avec les territoires français dans le nord du Manyanga. La mission rentre au pays en octobre 1903 et le capitaine Cabra est promu commandant. En 1905, il est chargé d’une mission d’inspection dans la province orientale et dans la région de la Ruizi. Il s’embarque avec sa femme en avril 1905 à destination de Dar-es-Salaam. De là ils gagnent Mombasa et prennent le chemin de fer de l’Est africain anglais jusqu’au lac Victoria qu’ils franchissent pour parvenir à Entebbe, capitale de l’Uganda. Le 9 juin, ils se mettent en route et traversent l’Uganda jusqu’au Lac Albert qu’ils traversent pour atteindre enfin, fin juin, le poste-frontière de Mahagi, dans l’État indépendant du Congo. Le commandant Cabra et sa femme entament alors la tournée d’inspection à travers le Kivu et aux alentours du Tanganyka. À l’été 1906, ils partent de Kasongo et descendent le fleuve pour arriver à Boma en octobre 1906, ayant accompli un voyage de 19 mois. Les époux Cabra se préparent à rentrer en Europe quand Alphonse Cabra est rappelé de toute urgence à Uvira. Berthe Gheude-Cabra rentre donc seule en Europe où son mari ne tarde pas à la rejoindre, forcé de rentrer pour cause de maladie. C’est en décembre 1906 que s’achève la carrière africaine d’Alphonse Cabra. En 1907, il reprend du service dans l’armée métropolitaine. Il s’illustre au combat durant la Première Guerre mondiale. Il prend sa retraite en 1924 mais continue à travailler comme président ou administrateur de nombreuses entreprises et d’autres sociétés coloniales. Il décède à Anvers (Belgique), le 30 mai 1932.
Sources : LACROIX A., « Cabra (Alphonse-François-Édouard) », in : Biographie coloniale belge, t. III, Bruxelles, Institut royal colonial belge, 1952, p.105 ; LIBEN C., Inventaire Papiers Alphonse Cabra, Lieutenant Général (1862-1932), Inventaire des archives historiques, vol. 7, Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale, 1977.

Trouvé dans 17 Collections et/ou documents:

Fonds Cabra, Alphonse

 Fonds
Identifiant: HA.01.0115
Présentation du contenu Documents relatifs à sa mission scientifique au Mayumbe (1896-1897) : Brouillons de lettres et correspondance entre Cabra et diverses personnalités coloniales (Wahis, Wangermée, Derscheid, Pierret, Vanden Plas) ainsi que le brouillon d'un rapport relatif à l'avancement des travaux de la mission ; Documents concernant les travaux de délimitation de l'enclave de Cabinda (1899-1900) : Notamment deux cahiers contenant les copies de sa correspondance (dont une lettre exposant les motifs de sa...
Dates: Majeure partie des documents trouvés entre 1896 - 1947