Passer au contenu principal

Laplume, Jules

 Personne

Dates

  • Existence: 1866 - 1929

Biographie

Jules Laplume est né à Salm-Château (Vielsalm, Belgique), le 16 novembre 1866. À l’armée depuis 1888, il s’engage au service de l’ÉIC et atteint Boma le 3 décembre 1892. Commissionné pour l’expédition du Nil, il se met directement en route. À Ndifiri, il rencontre Delanghe, Delbruyère et Niclot et gagne Aléma en leur compagnie. Atteignant ensuite Ganda le 16 juillet 1893, ils engagent des pourparlers avec les compagnies turques de Fatel Moulah, entrées au service de l’ÉIC. Parvenus à Laborée fin juillet, ils entament la construction du Fort Léopold II et lancent des reconnaissances dans toutes les directions afin de se renseigner sur la situation des mhadistes. L’enclave est ensuite abandonnée car les difficultés d’établissement y sont trop grandes, notamment à cause de l’hostilité des tribus voisines. En février 1894, Baert et Laplume se rendent à Nungu, puis à Niangara où ils prêtent main-forte à Christiaens dans son expédition punitive contre le chef Azande Bili. En mai de la même année, Jules Laplume est envoyé à Gumbari comme adjoint de chef de poste. En novembre, il retourne à Dungu, où Francqui prépare une expédition contre les derviches retranchés à l’Akka. Cette expédition est un échec mais la seconde se solde par la victoire le 23 décembre 1894, suite à la bataille de la Na Geru, à laquelle Laplume participe. En août 1895, Francqui le nomme chef de poste à Niangara. En novembre 1896, il remet son commandement pour rejoindre la colonne Chaltin, en partance pour le Nil. Ils parviennent au Nil, en face de l’ile Bedden, le 14 février 1897. Laplume prend part aux fameuses batailles de Bedden et Redjaf, qui se soldent par la victoire contre les mahdistes le 17 février. Rentré à Niangara, il reprend ses fonctions, avant d’être nommé chef de poste à Dungu. Son terme achevé, il embarque à destination de l’Europe en novembre 1898. Il repart pour l’Uele, le 5 juillet 1899, en qualité de capitaine de la Force publique. Durant ce terme, il réprime la révolte des populations Ababua sur lesquelles il remporte la victoire en juin 1901. En décembre 1902, il est nommé chef de zone de 2ème classe. Il rentre en Belgique en juin 1903, pour repartir de nouveau d’avril 1904 à avril 1907 comme chef de poste d’Api, où il est affecté au dressage des éléphants. C’est au cours de ce troisième terme qu’il mène campagne contre le sultan Djabir (en 1905). Laplume effectue un quatrième et dernier terme de février 1908 à février 1911, de nouveau à Api, au camp de domestication des éléphants. Il rentre définitivement en Belgique en 1911 et se marie la même année. En 1914, il fait partie du Corps des volontaires congolais, chargé de défendre Namur. Il décède à Spa (Belgique), le 1er juin 1929.
Sources : COOSEMANS M., « Laplume (Jules-Henri) », in : Biographie coloniale belge, t. I, Bruxelles, Institut royal colonial belge, 1948, col. 584-587 ; Revue La Belgique maritime et coloniale, 1906, p.254 ; DEPESTER H., Les pionniers belges au Congo, Tamines, 1927, p. 95-96 ; À nos héros coloniaux morts pour la civilisation, Ligue du Souvenir Congolais, Bruxelles, 1931, p.193, 195, 197 et 209.

Trouvé dans 5 Collections et/ou documents:

Fonds Laplume, Jules

 Fonds
Identifiant: HA.01.0016
Présentation du contenu Contenu du fonds: Carrière coloniale: Feuilles de route depuis Boma (1899-1908); Correspondance de Laplume au capitaine Teurlings au sujet des campagnes mahdistes (Redjaf, 18 mars 1897); Correspondance sur le transport des éléphants ainsi que des coupures de presse et articles concernant le dressage des éléphants et la ferme d'Api; Journaux de voyage (1892-début 1898 et 1899) et notes diverses relatives, entre autres, à la campagne de Redjaf et aux rapports qu'entretiennent entre eux le...
Dates: Majeure partie des documents trouvés entre 1896 - 1926