Passer au contenu principal Passer à la recherche Passer aux résultats

Commission pour la protection des arts et métiers indigènes. COPAMI

 Personne morale

Dates

  • Existence: 1935 - 1960

Historique

Dans les années 1920-1930, les critiques artistiques et littéraires, notamment Joseph-Marie Jadot, Gaston Denys Périer et Léo Lejeune, ont joué un rôle actif dans la promotion de l’« art colonial » de même que dans la promotion du nouvel art congolais. Grâce aux efforts de Gaston-Denys Périer et Joseph-Marie Jadot, la Commission de protection des arts et métiers indigènes (COPAMI) est créée le 23 janvier 1935 par le ministère des Colonies. La COPAMI, dont le siège est localisé au ministère des Colonies, est chargée d’une double mission. D’une part elle étudie et recherche tout ce qui peut contribuer à la sauvegarde, la conservation, la rénovation et les progrès des arts et métiers « indigènes » et fait part de ses propositions au ministère des Colonies. D’autre part, elle possède un pouvoir consultatif sur les questions que ce dernier lui soumet. Ses membres sont choisis parmi les ethnographes, les fonctionnaires et les artistes. Jules Destrée est le premier président et Gaston-Denys Périer le premier secrétaire général de la COPAMI. La COPAMI regorge d’idées et de projets mais ne dispose pas d’un budget propre pour effectuer des missions sur le terrain, ce qui limite grandement son action. Elle fonde en 1936-1937 la revue « Artes Africanae » en collaboration avec l’Office colonial mais doit ensuite interrompre la publication faute de moyens.
Sources : SALMON P. « Réflexions à propos du goût des arts zaïrois en Belgique durant la période coloniale », in : QUAGHEBEUR M. et VAN BALBERGHE E. (dir), Papier blanc, encre noire. Cent ans de culture francophone en Afrique centrale (Zaïre, Rwanda et Burundi), vol. 1, Bruxelles, Labor, p. 195-197 ; ROMAIN V., « Un espace culturel colonial : musiques africaines en Belgique et au Congo » in : VELLUT J.-L. (dir.), Itinéraires croisés de la modernité : Congo belge 1920-1950, p.219-229 ; GUISSET J. (dir), Le Congo et l’art belge 1880-1960, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 2003, p. 167.

Trouvé dans 1 Collection ou document:

Fonds Commission pour la protection des arts et métiers indigènes

 Fonds
Identifiant: HA.02.0011
Résumé Documents relatifs au Musée royal du Congo belge (fin des années 1950- début des années 1960) ; Documents relatifs au fonctionnement de la COPAMI : Procès-verbaux de réunions de la COPAMI en septembre 1948, octobre 1952, octobre 1954, octobre 1955, janvier et décembre 1956, février et avril 1957, mars 1958 (de nombreuses communications et notes accompagnent les PV), Modification des statuts de la Commission en 1956, Rapport annuel de la COPAMI (1952), Documents relatifs au projet de décret...