Passer au contenu principal

Wibier, Albert

 Personne

Dates

  • Existence: 1876 - 1952

Biography

Né le 26 juillet 1876 à Waremme, Albert Wibier étudie à l’École royale militaire et en sort avec les galons de lieutenant en 1897. Quelques années plus tard, il s’inscrit à l’École de guerre et devient capitaine breveté d’état-major en 1906. En 1909, il est adjoint à l’ingénieur Goldschmidt, chargé par le futur roi Albert Ier d’installer une liaison sans fil entre Boma et Banana. Une fois cette mission achevée, le roi Albert décide de faire de même entre Boma et Elisabethville. Pour ce faire, il charge Wibier d’installer des postes de transmission dans différentes villes en suivant le cours du fleuve jusqu’à Élisabethville. Albert Wibier remplit sa mission de directeur général de l’installation de la TSF au Congo avec brio de juillet 1911 à septembre 1913. Pendant la Première Guerre mondiale, il devient adjoint d’état-major et prend la direction des services techniques de la TSF du régiment des grenadiers. Tout en combattant sur le front de l’Yser, Wibier conserve la direction générale du service télégraphique du ministère des Colonies jusqu’en 1920. En 1925-1926, il est chef de cabinet du ministre de la Défense nationale, Hellebaut. Il est promu colonel en décembre 1927, général-major en 1931 et lieutenant-général en 1934. En 1935, il est nommé inspecteur général de l'Infanterie et inspecteur général des services de l'Intendance. Pensionné à l’été 1938, il reprend cependant du service de décembre 1938 jusqu’en février 1941 en raison de la situation politique mondiale. Il décède à Ixelles (Bruxelles, Belgique), le 26 juin 1952.
LEDERER A., « Wibier (Albert Emile Jules) », in : Biographie Belge d’Outre-mer, t. VIII, Bruxelles, Académie royale des sciences d'Outre-mer, 1998, col. 449-453.

Trouvé dans 3 Collections et/ou documents:

Albert Wibier, Directeur du service d'exploitation de la Télégraphie sans fil, 1911 oct. - 1912 oct.

 Pièce
Identifiant: HA.01.0117.347
Présentation du contenu Suicide du Commandant Niclot, de Lisala. Le poste de T.S.F. "marche avec une sage lenteur". A été au cimetière arranger la tombe du frère de Henry. Allusion à un, différend entre 2 agents de Lowa. Wibier compte remonter par la barge qui passe le 14. Lisala, 28 octobre (1911). (866) Part mercredi pour Kikondja. A Kongolo l'établissement de la T.S.F. est commencé. Kongolo, 31 décembre 1911. (867) Se félicite d'avoir vu le Katanga. A rencontré l'ingénieur géologue Mathieu. Les essais de réception...
Dates: 1911 oct. - 1912 oct.

Albert Wibier, Est en Belgique attaché à la TSF, 1914 juin -1914 juill.

 Pièce
Identifiant: HA.01.0117.478
Présentation du contenu A remis une note à Briey d'après les indications envoyées par Henry le 2 mai. Insistera "sur le fait que le matériel Decauville pourra toujours être réemployé s'il devient inutile par suite de l'application à l'Aruwimi-Ituri du système Goldschmidt, qui au surplus ne pourra pas fonctionner avant 3 à 4 ans" (Goldschmidt allait essayer ùn hydro-glisseur entre Matadi et Léopoldville) . Goldschmidt part le 23 juin. Bruxelles, ler juin (1914). (1203). Le Ministère des Colonies se débat dans les...
Dates: 1914 juin -1914 juill.

Fonds Wibier, Albert

 Fonds
Identifiant: HA.01.0025
Présentation du contenu Carrière coloniale. Directeur général de la mission d'installation de la Télégraphie Sans Fil (T.S.F.) : Correspondance de Wibier au comte R. de Briey, intendant de la Liste civile du roi (1911- 1912) ; Télégramme de félicitations royales (1912). Chef de service de la T.S.F : Règles de service, dossiers, ordres et correspondance sur la création des sections T.S.F. militaires coloniales et leur organisation (1915-1916), sur le recrutement de personnel (1916), sur le matériel (1915) et la...
Dates: Majeure partie des documents trouvés en 1911-1919, (1932,1952)