Passer au contenu principal

Wahis, Théophile

 Personne

Dates

  • Existence: 1844 - 1921

Biographie

Théophile Wahis est né à Menin (Belgique), le 27 avril 1844. Il entre à l’École Militaire en 1861. En 1864, il vient d’être nommé sous-lieutenant lorsqu’il s’engage dans la légion belgo-mexicaine au service de Charlotte de Belgique, épouse de l'empereur Maximilien (Mexique). Il reste en Amérique latine jusqu’à l’automne 1866. Rentré en Belgique, Théophile Wahis reprend le cours de sa carrière militaire. Il étudie à l’École de Guerre et obtient son brevet d’état-major. En 1875, il devient l’aide de camp du colonel Van der Smissen. En 1890, Léopold II l’engage au service de l’État indépendant du Congo. Après un bref stage à l’administration centrale, c’est en mars 1891 que Wahis embarque pour Boma, en qualité de Vice-gouverneur général. Un an plus tard, en juillet 1892, il se voit confier le poste de gouverneur général. Son mandat s’inscrit dans la durée, puisque Théophile Wahis effectue pas moins de cinq termes en tant que gouverneur-général du Congo. Il entreprend de nombreuses réformes administratives, telles que l’organisation de la Force publique, le développement des camps d'instruction et l’organisation du service des transports, mais réalise aussi des travaux d'infrastructure, développe l’agriculture, lutte contre les maladies, crée des colonies scolaires, etc. Il réalise de nombreuses missions à l’intérieur des terres. Par exemple en 1894, il inspecte les stations du Mayumbe et du Haut-Congo, la route des caravanes et la station de Léopoldville (1894). En 1896, il préside à l'inauguration du tronçon de chemin de fer MatadiKenge (Compagnie du Chemin de Fer du Congo), et réalise une tournée générale d'inspection jusqu'à Kasongo (Haut-Lualaba) (1896-1897) ainsi qu'une autre dans les domaines de l'Anglo-Belgian India Rubber and Exploration Company et du Lopori. Il procède à l'examen du service des transports à Buta en 1905- 1906. Théophile Wahis entretenait de très bonnes relations avec Léopold II, ce qui explique sans doute aussi qu’il soit resté si longtemps en poste. À la mort de celui-ci, Wahis s’efface quelque peu, même s’il reste gouverneur-général jusqu’en 1912. Il décède à Bruxelles, le 26 janvier 1921.
Sources : DELLICOUR F., « Wahis (baron) (Théophile-Théodore-Joseph-Antoine) », in : Biographie coloniale belge, t.I, Bruxelles, Institut royal colonial belge, 1948, col.939-946 ; JANSSENS E. et CATEAUX A., Les Belges au Congo. Notices biographiques, t.I, Anvers, 1908, p.27-33 ; Revue congolaise illustrée, février 1949, p.5-6.

Trouvé dans 21 Collections et/ou documents: